Comment présenter, auprès du grand public, ce lieu de démonstration des aides pour le soutien à domicile ? Comment sensibiliser les aidants mais aussi tout un chacun potentiellement concerné, aux articulations existantes ou à promouvoir, entre les diverses solutions pouvant permettre de rester à domicile malgré une perte d’autonomie ?

Nous avons pu collecter des premiers « retours terrain » grâce aux 27 personnes rencontrées individuellement ou en groupe, par Justine, en stage au TASDA de mars à mai 2018.

Alors, si unapparté m’était conté…

Il ressort des échanges qu’unapparté pourrait être défini comme…un « logement » ou « domicile » « adapté », « expérimental », dans le sens où il sera possible d’y « vivre une expérience » et d’y « découvrir des solutions adaptées » utiles pour « vivre chez soi », et surtout rendre ce chez-soi « pratique, sûr et confortable » !

Un certain nombre de solutions techniques (aides techniques, dispositifs numériques, mobilier…) n’ont d’intérêt par exemple, que si leurs usages sont accompagnés par un professionnel, si elles permettent de soulager l’aidant, si les informations qu’elles relèvent sont utiles et utilisées pour adapter la prise la charge de la personne, etc.

Unapparté a pour vocation de mettre en avant ces synergies. Les échanges avec les personnes rencontrées montrent que certaines synergies sont plus « évidentes » que d’autres à comprendre, que selon si nous sommes (ou avons été) « aidant » ou pas, nous ne réagissons pas de la même façon à ces propositions de prises en charge…et que la question du numérique dédié au maintien à domicile, est encore plus sensible !

Toute cette matière vient alimenter nos travaux de créativité sur les modalités de visite d’unapparté et sur les supports de sensibilisation à développer !

Alors rendez-vous en janvier 2019 pour les découvrir !

Recent Posts